Arrêtez de vous fixer des objectifs …

fixer des objectifs

Comment transformer ses voeux en résultats tangibles en arrêtant de se fixer des objectifs … comme nous l’avons toujours fait !

Nous sommes le 31 décembre, nous nous souhaitons la bonne année, nous exprimons nos voeux et … nous terminons la soirée et nous allons nous coucher. Pour une majorité de personnes à travers le monde, l’histoire s’arrête là … et recommencera probablement l’année suivante comme une roue sans fin et l’ensemble des beaux projets de croissance restent … à l’état de projet.

Dans notre vie professionnelle c’est exactement la même chose : nous réalisons notre prévisionnel tel un voyant regardant dans sa boule de cristal et on attaque l’année en se disant “c’est certain, fin d’année nous en serons ici”. Parfois cela marche … parfois cela va échouer pour de multiples raisons, certains ont appeler cela le hasard de la vie et d’autres vont rester plus rationnel en disant que les actions n’étaient pas adaptées à l’objectif …

Mais quel est le principal problème dans la phrase précédente ? C’est la définition de l’objectif ! Car un objectif qui n’est pas clair va entrainer des actions qui ne sont pas clairs et donc des résultats approximatifs. Souvent nous ne savons pas le fixer cet objectif ! Soit parce que nous ne savons comment faire … soit parce que l’on reste à la version années 80 de l’objectif SMART …

N’est il pas venu le temps d’apprendre à se fixer un objectif, en y ajoutant d’autres composantes qui vont faire appel à notre psychologie et qui vont nous inciter à passer à l’action plus facilement ?

1 -fixer des objectifs SMART

 

Quand on parle de se fixer un objectif, il est impossible de passer à côté de l’acronyme SMART … l’approche en vogue depuis 40 ans, en vente dans les bonnes boutiques (les écoles de commerce et de management font un prix de groupe)  quand nous parlons de fixation d’objectif.

Cette approche est proposée par de nombreux spécialistes de la croissance personnelle et professionnelle. Je vais vous faire un récapitulatif rapide de cette notion pour vous faire gagner du temps.

Prenons un exemple : Je veux augmenter mon chiffre d’affaires.

OK , un objectif SMART c’est un objectif :

Spécifique : Définissez spécifiquement votre objectif : Je veux augmenter mon chiffre d’affaires va devenir : Je veux augmenter mon chiffre d’affaires sur le produit 1
Mesurable : Définissez un objectif qui soit mesurable : Je veux augmenter mon chiffre d’affaires sur le produit 1 va devenir Je veux augmenter mon chiffre d’affaires sur le produit 1 pour passer à 10000 par mois de CA sur celui ci.
Atteignable : Si vous étiez par exemple à 1000 de CA sur le produit 1 l’année précédente, pensez vous atteindre cet objectif fixé ?
Réaliste : Est il réaliste de passer de 1000 à 10000 ou ne vaut il pas mieux prévoir des paliers ?
Temporel : Votre objectif doit être normé dans le temps : voulez vous augmenter votre CA sur le produit 1 en 6 Mois ? En 1 An ? …

Souvent l’histoire s’arrête là …C’est un bon début mais  je trouve que c’est quand même un peu court ! N’êtes vous pas d’accord avec moi ? Si oui , nous allons pouvoir continuer de discuter plus longuement et je vous encourage à poursuivre votre lecture !

2 – Qu’allez vous devoir anticiper ?

 

L’une des habiletés principales d’un chef d’entreprise c’est de réussir à anticiper : comme un sportif de haut niveau en sport automobile qui cherche à visualiser le parcours avant de se lancer pour optimiser ses résultats, le boulot de l’entrepreneur va être d’envisager dès le départ les éventuels obstacles qu’il va devoir affronter , quels seront les problèmes en cours de route et comment y remédier de manière à optimiser l’utilisation de ses ressources.

Cela fait une énorme différence. Cela évite de se retrouver avec un sentiment d’injustice sur la route et va vous éviter de prendre des décisions que vous allez peut être regretter car vous aurez réagi à un problème au lieu d’agir sur la recherche de solutions … que vous aurez déjà car vous aurez anticipé le dit problème ! Anticipez au moment de valider ou d’ajuster votre objectif.

Le but n’est pas de jouer à la voyante à embrouilles ni de baisser vos attentes mais plutôt d’ajuster les ressources que vous possédez et d’aller en chercher d’autres avant de débuter le chemin ! Pourquoi ? vous êtres un leader, vous avez  anticipé et avez focalisé dès le départ sur les ressources et les solutions !

3 – Vous n’êtes pas l’objectif !

 

Le problème de se fixer des objectifs avec la classique manière SMART, c’est que nous avons tendance à venir cristalliser les choses dans notre psychologie et que l’on met le paquet sur l’atteinte obligatoire de cet objectif. L’atteinte ou non de cet objectif va venir faire partie intégrante de votre identité.

J’ai publié récemment un article sur les identités ( disponible ici) mais pour vous résumer la chose : en complétant la phrase JE SUIS … vous définissez votre identité.

Je suis un bon papa , je suis un entrepreneur à succès … Votre identité va venir définir ensuite vos actions car votre psychologie fera toujours le nécessaire pour se conformer à cette identité.

Ce qui veut dire que si vous réussissez vous allez être fier et vous allez entrainer toute une biochimie positive qui va se propager dans les autres sphères de votre vie … c’est plutôt chouette !

Par contre si vous n’atteignez pas votre objectif ( exemple type vous l’atteignez à 98% mais pas à 100 % ) vous allez tomber dans un autosabotage contre productif pour vos affaires … et pour votre vie.

Votre objectif ne va pas définir qui vous êtes ! Prenez de la distance par rapport à la réalisation de cet objectif et choisissez , d’abord de protéger puis de développer votre estime de vous ! Et vous allez voir que vous atteindrez votre objectif plus facilement … et avec moins de pression sur les épaules !

4 – Baisser la pression

 

Autre piège de fixer des objectifs de la manière “classique” c’est la notion de gestion du stress et de la pression ! Quand vous allez fixer des objectifs SMART vous allez passer du temps sur A(teignable) et R(éaliste) … et votre cerveau qui veut vous protéger va vous jouer des tours : soit vous allez baisser la barre par peur pour rester dans votre zone confortable … soit vous allez Partir sur des objectifs de dingues et complètements fumeux ( du type faire en 1 an ce qui doit se faire habituellement en 10 ) et vous allez vous mettre une pression terrible sur les épaules sans vous rendre compte des progrès accomplis !

Nous nous adaptons au stress, en changeant notre focus sur ce dernier et en le voyant comme un défi à relever plutôt que comme un danger et nous allons pouvoir en faire un allié pour l’action.  Nous progressons en augmentant la barre petit à petit : donc en adaptant l’objectif au delà de nos limites … mais pas trop … un peu comme au sport vous courrez depuis hier vous n’allez pas vous dire “aujourd’hui je vais faire un marathon.”

Pour votre objectif c’est la même chose : augmentez après la limite que vous jugez atteignable … mais pas trop … puis augmentez … puis augmentez, un pas à la fois !

5 – Et quelle place pour le plaisir et le désir dans le fait de se fixer des objectifs ?

 

Pourquoi êtes vous sur cette terre ? Voulez vous reproduire le chemin de croix de notre bon ami Jésus dans votre vie … ou ne voulez vous pas éprouver du bonheur dans l’atteinte de votre objectif et dans votre croissance ?

En réalité que vous atteignez cet objectif n’est pas réellement la question. La véritable question c’est : quelle est la personne que vous allez devenir en tentant d’atteindre votre objectif !

Prenez vous du plaisir à marcher le chemin et cela vous permet il d’avancer vers une version plus évoluée de vous même ?! Si vous réalisez votre défi, votre objectif en 6 mois au lieu de 12 mais que pour cela vous devez vivre en totale contradiction avec vous même, que tout doit se faire dans une douleur atroce et que vous ne pourrez plus vous regarder dans une glace … cela en vaut il la peine ?

Par contre si vous mettez 13 Mois au lieu de 12 et que vous progressez tellement pendant cette période que votre vie, et celle des autres, sera à jamais changée … ce mois supplémentaire de plus ne vaut il pas le coup ?

6 – Quel est le sens que vous y mettez ?

 

Votre vie et celle des autres sera à jamais changée … Pourquoi !? Encore une fois l’objectif sert votre vision à long terme et demandez vous pourquoi cet objectif a t il du sens ? Vous allez prendre du plaisir sur le chemin mais il y aura toujours des moments de doutes , de douleurs , cela fait partie de la vie.

C’est à ce moment là que vous rappeler du sens que vous mettez à l’atteinte de votre objectif va faire toute la différence : il va vous aider à ne pas lâcher et il va vous éviter de courir après un autre lièvre … et de tomber dans le syndrome de la nouveauté.

Qu’importe le projet, vous aurez toujours un plateau à affronter qui peut durer longtemps … malgré des efforts acharnés cela met un temps de dingue pour voir aboutir les premiers résultats .. et vous rappeler de votre sens derrière l’action va vous tenir dans la progression et l’engagement !

7 – Voyez votre objectif comme le premier pas vers l’étape suivante!

 

Quelle est la différence entre relever des défis et fixer des objectifs ? Le défi est un coup d’accélérateur sur votre chemin, un objectif est une étape sur notre chemin de « vie  ».

Je m’explique dans le cadre de l’atteinte de notre objectif SMART on met plusieurs étapes et on découpe ces étapes. Parfois nous pouvons nous mettre au défi d’aller d’étape en étape, plus vite que le plan ( tant que c’est ok dans votre progression why not) et nous atteignons notre objectif ! YES !!!!! C’EST SUPER !!!!! Oui … et ? l’objectif n’est pas une fin en soit !

C’est seulement une étape, lui aussi, vers un objectif de réalisation de vie plus grand ! Or en voyant l’objectif comme une fin en soit, cela nous fait relâcher les efforts et l’action … et nous fait revenir au point de départ !

8 – L’objectif est l’étape vers une plus grande progression !

 

Dans la continuité du point précédent, je voudrais développer la notion de plasticité du cerveau. c’est quelque chose de génial ! Notre cerveau est programmable à souhait ! Comment ? par l’émotion liée à l’action et à la répétition de l’action !

Nous avons vu que l’objectif participait à votre progression et que le plus important était le chemin. Pourquoi ? En se mettant en mouvement et en répétant les actions pour atteindre votre objectif, vous allez venir modeler votre psychologie comme un sculpteur avec de la terre glaise !

Mais ces chemins neuronaux sont encore frais ( pour cause, ils luttent avec des chemins que vous connaissez parfois depuis l’enfance) En vous arrêtant à l’objectif sans continuer les actions par la suite, en vous disant c’est bon fini , vous cassez ces nouveaux schémas et c’est pour cela que vous revenez au point de départ … et passez à l’objectif suivant … et l’objectif suivant … vous faites du yoyo.

Un peu comme dans la perte de poids : j’ai perdu 5kg c’est super merci objectif suivant …. oui mais sans continuer tes efforts pour venir ancrer solidement ces nouvelles habitudes dans ton cerveau tu vas les reprendre tes 5 kg !

9 – fixer des objectifs et passez à l’ Action !

 

Une autre étape décisive à prendre en compte dans la réalisation de cet objectif c’est votre capacité à dépasser cette procrastination qui empêche toute action ! Oui je sais ce qu’il faut faire pour atteindre mon objectif…

Oui tu le sais mais tu ne fais pas … et après tu te dis “non, se fixer des objectifs ambitieux ce n’est pas pour moi. Restons à l’étape du voeux, du souhait …” et on se retrouve avec les copains le 31 décembre en se focalisant sur l’année à venir et sur nos rêves et nos belles images de ce monde idéal … OUI MAIS … sans actions tu peux répéter la boucle pendant les dix prochaines années

Vas tu aller chercher la manifestation tangible des résultats grâce au pouvoir de l’action ? Sur la même lancée, il y a le perfectionnisme : tu veux mais tu travailles après ton plan parfait ! … qui ne le sera jamais car la perfection n’existe pas … donc tu restes dans le bureau à travailler et à projeter l’avenir sans qu’il ne se passe quoi que soit … car tu restes figé !

Action , premiers pas même si ce n’est pas parfait ! Mais au moins tu avances , tu récoltes du feedback et tu affines tes approches grâce aux retours de la vraie vie … pas les projections de ton cerveau !

Fixer des objectifs est primordial pour transformer ses rêves en projets puis passer à l’action. Cependant nous sommes toujours resté dans cette notion de l’objectif SMART brevetée par l’ensemble des écoles supérieurs depuis les années 80.

La notion psychologique vient donner du relief à cette notion de fixation des objectifs. Notamment dans le cadre de ne pas voir l’atteinte de l’objectif comme une fin en soit mais plus comme une étape sur notre chemin de vie, nous ouvrant la porte vers une croissance encore plus grande de nos résultats.

Quel est le point qui vous a le plus interpellé ? l’anticipation ? l’adaptabilité du cerveau pour éviter l’effet yoyo ? la notion de plaisir et non d’atteinte en soi du résultat ? Je suis curieux de le savoir et de vous lire dans les commentaires !

Je vous invite à partager cet article pour accompagner les entrepreneurs et leaders autour de vous dans cette approche de la fixation des objectifs à atteindre pour leur entreprise et pour leurs équipes !

Partagez cet article pour aider l'un de vos proches :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page